Rechercher
  • Claire Schweitzer

Conseil du 29 juin 2020 - Partie 2 - Intervention sur les comptes de la collectivité



Le conseil s'est ouvert sur l'adoption des différents comptes de la collectivité.

Voici mon intervention.




Monsieur le Maire, vous vous félicitez de l’excellente gestion budgétaire et financière de notre ville au cours du dernier exercice. En tant que citoyenne de cette ville, aujourd’hui élue municipale d’opposition, devrais-je vous croire sur parole ? C’est avec ce regard neuf et étonné que je me permets d’intervenir ce soir, et je limiterai mon propos sur 3 points. Un premier, celui des cessions immobilières. Cette politique que certains pourraient appeler la vente des bijoux de famille m’inquiète. Même si les montants présentés ne paraissent pas énormes, cela n’est jamais bon signe. Pourquoi vendre plutôt que de réaffecter ou valoriser, par exemple dans des projets à vocation sociale? Lorsque l’Etat opère ce genre de cessions, c’est pour renflouer les caisses, avec une vision assez court-termiste. Pourrons-nous obtenir un rapport, peut-être existe-il déjà ? sur le sujet des biens détenus par notre collectivité et votre stratégie à ce sujet ?

Le deuxième point concerne votre rigueur, ou votre zèle dans l’exécution du contrat avec l’Etat sur la maîtrise des dépenses publiques. Maîtrise qui passe par une baisse des dépenses de personnel. En période de crise, pas seulement sanitaire mais aussi sociale et économique, est-il vraiment le moment de poursuivre cette politique ? Les angevins ont besoin de services publics présents et confortés. Le temps sur ce point n’est pas à l’austérité.

Enfin, le troisième point concerne l’endettement et les investissements qui en découlent. Je ne vous reprocherai ni l’emprunt ni l’investissement, il est pour moi du rôle de la collectivité de savoir bien s’endetter pour assurer l’avenir de ses concitoyens. C’est sur les choix d’investissement que portera ma critique, des choix davantage orientés vers des équipements servant plus l’image d’Angers que les angevins eux-mêmes (par exemple le centre des congrès ou la patinoire), des choix qui s’orientent vers le clinquant et le somptuaire, à l’heure où une certaine sobriété s’impose, non pas par gout, mais par nécessité sociale et écologique (un plan vélo ambitieux, des logements sociaux dignes, des transports en commun améliorés et gratuits…). Que penseriez-vous d’ailleurs de consulter les angevins en cours de mandat, lorsqu'il s’agit de dépenses aussi structurantes ? la démocratie est un investissement peu coûteux, mais nous en avons ô combien besoin ! Le futur mandat s’annonce plus sobre, en effet, vous ne manquerez pas de le souligner, peut-être en avez-vous assez fait pour aspirer dorénavant à d’autres fonctions ?


Angers Citoyenne et Populaire
Recevez nos mises à jour

© 2020 par Angers Citoyenne et Populaire. Créé avec Wix.comUtilisation  |   Confidentialité